AWS Summit Paris 2015

WeScale était présent à l’AWS Summit Paris à La Défense. Nous vous proposons dans cet article de découvrir notre journée à travers le résumé des sessions que nous avons pu suivre.  Pour cette quatrième édition, 1500 inscrits avaient rendez-vous dans l’espace conférence du CNIT de La Défense. Cette conférence gratuite d’une journée s’est ouverte par la traditionnelle Keynote d’ouverture donnée par le Dr Werner Vogels CTO et VP d’Amazon.com.

Werner Vogels

Keynote d’ouverture

Werner Vogels commence sa keynote par quelques slides visant à nous démontrer que le Cloud est le nouveau standard. Qu’il s’agisse des startups comme NetFlix, DropBox, AirBnb, ou des grandes entreprises comme Unilever et Philips. Les startups se sont montées dans le cloud tandis que les entreprises plus anciennes tendent à migrer ou à déborder dans le cloud. Pour Werner, c’est une clé permettant aux entreprises d’aller plus vite et d’innover sans coût d’investissement.

Les institutions sont aussi dans le cloud, Werner nous cite par exemple l’ESA et annonce que 80% des entreprises du CAC40 sont déjà des clients AWS.

Romain Quinat

Retour d’expérience Vente-privée par Romain Quinat

C’est ensuite au tour de Romain Quinat directeur de production chez Vente-Privée, de nous raconter l’histoire de son entreprise avec Amazon. Les équipes ont débuté par le rapatriement de quelques produits internes transverses sur une infrastructure AWS. Elles ont ensuite porté et développé leur solution Web Analytics sur Amazon. Vente-Privée a commencé par réaliser un projet interne pour faciliter les déploiements alliant la plate-forme, la base de données et l’application sous forme de packaging. Les équipes ont ensuite commencé à utiliser AWS pour les plate-formes de recette, en moyenne 7 plate-formes en parallèle. Avec cette solution, Vente-Privée met 48h pour déployer un environnement complet de recette accessible en VPN à travers un VPC. Pour le futur, Romain Quinat compte investir dans WorkSpaces et WorkMail pour faciliter le travail des Devs et réduire ses coûts.

Amazon et le stockage de fichier

Werner Vogels reprend ensuite la parole pour nous parler de l’offre de stockage Amazon. Après un bref récapitulatif de l’offre de stockage: S3 et EBS, il nous avoue qu’il manque toujours une offre majeure sur le stockage dont on a rapidement besoin dans le cloud : le système de fichier distribué. Il en profite donc pour nous annoncer la sortie prochaine de l’offre Amazon Elastic File System qui fournira une système de fichier hautement disponible pouvant grandir à l’infini dont la preview avait été annoncée sur le blog d’Amazon il y a quelques mois.

Retour d’expérience les restos du coeur par Pierre Semet

C’est ensuite le moment d’un retour d’expérience des Restos du Coeur qui ont lancé un projet directeur de transformation numérique en créant notamment un outil de suivi des bénéficiaires entièrement hébergé sur AWS. Les raisons qui ont gouverné ce choix étaient le coût, la disponibilité et la rapidité de déploiement. En 5 jours, la première plate-forme complète était disponible en ligne après seulement une demi-journée de formation. Cela fait toujours plaisir de savoir qu’Amazon a aussi des activités d’ordre social en offrant notamment des crédits aux Restos.

keynote-Mic

AWS le Big Data, les conteneurs et les micro-services

Le CTO d’Amazon reprend ensuite la parole pour nous parler de l’offre BigData présente sur AWS. Il poursuit son discours en nous expliquant qu’Amazon faisait du Machine Learning dès 1995. Avec Amazon Machine Learning, les techniques de prédictions sont accessibles à tous les développeurs. En interne il fallait plusieurs mois pour former les développeurs sur la question, mais avec ce nouveau service quelques jours suffisent pour monter ses premiers modèles.  En clair, Amazon avance à marche forcée sur les problématiques BigData et IoT avec de nouvelles instances et toujours plus de services gérés.

Nous passons ensuite à l’offre container et micro-services, EC2 Elastic Container Service est maintenant disponible au grand public. ECS permet de déployer des conteneurs Docker sur un cluster d’instance EC2 en gérant la disponibilité et la répartitition des ressources CPU et mémoire. Le scheduler propriétaire AWS ne manque pas de faire penser à la solution Apache Mesos dont nous aurons l’occasion de parler sur le blog.

Pour aller à un niveau de granularité encore plus fin, le Dr Vogels nous propose de passer le pas des Lambda fonction en JavaScript ou en Java. Il est possible de construire sans application une architecture orienté évènement s’intégrant avec l’ensemble des produits AWS. On peut désormais se passer d’instance EC2 pour construire une architecture applicative complexe avec AWS Lambda.

Après ce tour d’horizon de l’offre Micro-Services AWS, Werner nous fait un point sur la sécurité en expliquant certificats et normes à l’appui que la sécurité dans le cloud est bien meilleure que partout ailleurs. Amazon fournit l’ensemble des outils pour visualiser, gérer et auditer sa sécurité. Mais n’oublions pas que la sécurité des applications incombe finalement toujours au client. Rappelez vous l’affaire de la base MongoDb d’un opérateur télécom Français ouverte au grand public.

keynote-veolia

Veolia eau ou comment migrer 50 ans d’IT vers le cloud

Benito Diz le CIO de Veolia prend ensuite la parole. La société vit avec un legacy important qui ne peut pas migrer en peu de temps. Il prend comme exemple le système de facturation crée en 1970 sur du mainframe en Cobol. L’objectif de Veolia eau est de migrer l’ensemble de son parc applicatif vers le cloud. Pour la démarche ils ont commencé par migrer leur application de CRM vers AWS. Au bout de ce projet pilote, l’entreprise a divisé ses coûts d’hébergement par 10 sur cette application avec un ROI de deux ans sur le budget investit dans la migration. Pour finir, Benito Diz nous fait remarquer avec une pointe d’humour que si le mainframe peut migrer alors tout est possible.

keynote-fin

Le cloud c’est l’avenir

Pour finir cette keynote, Werner Vogels nous explique que l’hybridation n’est qu’une partie du voyage mais pas la destination finale. Il finira cette keynote par des phrases choc mentionnant le fait qu’ignorer le cloud aujourd’hui revient un peu à se battre contre la gravité. De son point de vue, il n’est plus possible d’être compétitif sans compter avec le cloud.  Il nous cite, enfin, la désormais célèbre phrase du CEO d’Infor Charles Phillips: “Friends don’t let friends build data centers”.

Au delà du discours, parfois commercial, parfois évangéliste, nous retiendrons ces quelques points:

  • Le cloud est partout, ce n’est plus l’affaire des seules startups. Il fait maintenant partie du paysage des grandes entreprises et des institutions.
  • Amazon Web Services continue à faire grandir son offre de service (516 nouveautés en 2014) pour répondre aux demandes du marché et mettre toujours plus de distance entre le client et l’infrastructure.
  • Le lancement du système de fichier distribué Elastic File System.
  • L’offre container est en version finale disponible et complète.
  • AWS Lambda permet de construire des architectures réactives complexes parfaitement adaptées à l’IoT par exemple.
  • L’annonce d’un partenariat Direct Connect avec Orange business.
  • Les retours d’expérience insistent fortement sur la réduction des coûts et la rapidité de déploiement fournies par AWS.

Repoussez vos limites et innovez sur AWS : Témoignage de Canal+

Après une introduction sur le thème de l’innovation technologique chez Amazon, Stephan Hadinger (AWS), laisse la parole à Pierre Houlès, DSI Groupe Canal+. Ce dernier présente le projet KISS (Keep It Simple & Smart), refonte du SI Distribution du Groupe Canal+ qui a notamment été l’occasion de mettre en oeuvre des pratiques Agile, DevOps et bien entendu l’usage du Cloud avec AWS. Le choix d’AWS a notamment été dicté par la volonté de Canal+ de s’appuyer sur le leader du marché sans toutefois basculer les  données “sensibles” de leurs clients sur AWS. Ces bonnes pratiques Agile et DevOps ont permis à Canal+ de diminuer sensiblement leur temps de mise en production, sans atteindre toutefois la fréquence record d’Amazon qui pousse de nouvelles fonctionnalités toutes les 11,6 secondes !

Repoussez vos limites et innovez sur AWS  sur slideshare

Migration Cloud, modernisation des applications et digitalisation des entreprises : Témoignage par Les Échos avec Axway

Présentation réalisée par Philippe Desmaison sur les grandes questions qu’il faut se poser lorsque l’on souhaite migrer vers la plate forme AWS. On notera qu’il est important d’effectuer une première phase consistant à bien identifier tout son héritage technique. Plusieurs directions sont ensuite abordées, toutes apportant plus ou moins de challenges et de bénéfices. Une bonne introduction pour amener les questions sur une migration vers un fournisseur Cloud. Suivi d’un témoignage du DSI des Echos sur l’infrastructure qu’ils sont en train de mettre en oeuvre, réalisée par Axway et grandement orientée API. Approche intéressante tendant à montrer les bénéfices de réalisation d’une telle architecture dans une infrastructure scalable.

Migration Cloud, modernisation des applications et digitalisation des entreprises slideshare

Créez votre SaaS avec AWS : Témoignage de TagCommander avec Oxalide

Présentation très généraliste réalisée par Boris Lecoeur et Philippe Desmaison sur les différents avantages à proposer sa solution en SaaS. On notera des slides très intéressantes et synthétiques sur l’enjeu important entre single-tenant et multi-tenant. Puis témoignage par un co-fondateur de la solution TagCommander. Cela a permis de montrer d’un prisme non technique les avantages qu’ils ont eu à exploiter l’écosystème AWS pour la réalisation de leurs services. On retiendra essentiellement l’élasticité qui leur permet de répondre à des charges importantes en fonction des campagnes qui sont menées. De même, la dimension internationale de la plate forme AWS leur permet d’offrir des bons temps de réponses pour tous leurs clients.

Créez votre SaaS avec AWS sur slideshare

La keynote de fin par le Dr Werner Vogels

Présentation de clôture réalisée par le Dr Werner Vogels figure emblématique du produit AWS. Elle sera l’opportunité de rappeler la philosophie et l’engagement d’Amazon sur ses offres. On notera tout particulièrement un point important concernant leur positionnement en tant que missionnaire et non pas mercenaire ( “mercenaries VS missionaries”, à googler, c’est très intéressant). Un rappel aussi assez amusant sur le management interne et notamment sur leur volonté d’avoir des discussions de fond, leur ayant amené à supprimer les présentations par slides dans les réunions : 6 pages et 30 minutes de silence. Cette clôture a aussi été l’occasion de représenter le produit AWS Trust Advisor qui vous offre des conseils d’optimisation financière  de votre plate forme.

Vous pouvez voir ou revoir toutes les présentations de cet AWS Summit paris 2015 sur slideshare