Compte-rendu du Meetup Ansible du 02/11/2016

Compte-rendu du Meetup Ansible du 02/11/2016

Ce mercredi 2 novembre, les locaux de Google France ont de nouveau accueilli un meetup, celui organisé par le groupe Ansible Paris.
Une rapide présentation des différents services Google Cloud avec le récent succès de Pokemon Go, hébergé sur Google Container Engine. Google Cloud Platform (GCP) est une cible intéressante pour l’automatisation de déploiement, ce qui nous amène au sujet du Meetup : Ansible.

Ansible depuis les tranchées

La première présentation a été un REX d’Aurélien Maury, CTO de Wescale. Il est donc revenu sur son expérience en terrain hostile, situation que nous rencontrons lorsque nous sommes missionnés pour agir en mode pompier. Cette hostilité résulte souvent du fait que les dépendances minimales requises pour travailler avec Ansible ne sont pas installées, et que d’éventuelles restrictions peuvent limiter notre capacité à agir. Après avoir introduit son rôle permettant l’installation d’Ansible en contournant les potentiels problèmes et restrictions, Aurélien nous a rappelé un ensemble de bonnes pratiques lors de ce genre d’intervention : préserver les packages essentiels, normaliser les serveurs sur lesquels l’intervention a lieu (sudoers, ntp, outils de base pour pouvoir travailler, utiliser au maximum les modules Ansible existants). Aurélien a terminé par la présentation du starter-kit, qui permet d’utiliser Ansible rapidement en situation de rush, ainsi que de son utilisation en lab couplé avec Terraform. Ses slides sont disponibles ici.

Ansible in a containerized world

Nous avons terminé par Yann Coleu de Skale5, qui nous a présenté l’utilisation d’Ansible avec les containers. Après un rappel sur ce qu’est Ansible (un outil de management et déploiement), Yann nous a emmené sur le terrain des containers et orchestrateurs avec le couple Docker-Kubernetes. Leur utilisation et l’automatisation proposée avec ces outils n’est-elle pas contradictoire avec Ansible ?

La réponse est non : Ansible est container-ready avec l’outil ansible-container, présentant un workflow pour la création d’images Docker, leur dépôt sur un registry ainsi que le déploiement sur Kubernetes ou OpenShift. Yann a ensuite réalisé une démonstration avec un site web déjà actif sur Google Container Engine qu’il a mis à jour à l’aide de cet outil. Une fois l’application mise à jour, l’image a été construite, déposée et déployée par Ansible.

Conclusion

Si vous avez déjà lu les précédents compte-rendus, vous connaissez forcément la suite. Si vous avez envie de rencontrer et discuter avec des passionnés de technique, n’hésitez pas à vous inscrire ici. Nous remercions les organisateurs, speakers et participants de ce meetup, qui a été suivi de discussions intéressantes.