Revue de presse de décembre

Pour les fêtes, les amateurs de Cloud sont gatés : une foultitude d'annonces chez Amazon, du stockage, des nouveautés pour l'automatisation. Pour résumer, la hotte est bien chargée.

Kubernetes on Azure

Suite à la sortie de Kubernetes 1.4, qui apporte un support natif à la fois du réseau, des disques, du load-balancing, un pas de plus est fait via l'annonce par Microsoft du support de l'orchestrateur Kubernetes dans Azure Container Services (ACS).
Ce support est disponible immédiatement, le déploiement d'un cluster étant réalisable par l'interface ou la cli en python.
Un nouveau projet a aussi vu le jour : ACS Engine. Le but de ce projet est le partage de connaissances par les utilisateurs. Ceux-ci vont pouvoir de ce fait proposer à la communauté leur best pratices. Le point d'entrée est un fichier json décrivant l'architecture d'un cluster de container. L'outil ACS Engine, développé en Go, permet alors de générer un Azure Resource Manager (ARM).
Utilisateurs d'Azure, vos contributions sont attendues.

BigGraphite by Criteo

Criteo utilise de longue date Graphite pour la collecte et le stockage de différents types de métriques. Leur staff R&D propose en Open Source un plugin permettant de s'appuyer sur la base de données distribuée Cassandra pour le stockage des métriques, dans le but de répondre aux problématiques de scale-out (performances et volumétrie).

Devops by Hashicorp

Dans cet article, la société Hashicorp nous présente sa vision du mouvement DevOps. Le point central de l'ensemble des définitions que nous pouvons trouver sur le DevOps est la contrainte de pouvoir livrer/mettre à jour rapidement des applications sécurisées.
Pour Hashicorp, DevOps correspond à la mise en place de processus organisationnel donnant plus de libertés à chaque individu participant au projet pour faciliter l'agilité. Après un rappel des problèmes existants pour les applications historiques, nous sont présentées les différents étapes du processus tel qu'il est selon Hashicorp, du développement au maintien en conditions
opérationnelles d'une application.
Pour finir, un peu de pub ne fait pas de mal, chaque étape peut être facilitée avec un outil Hashicorp : Packer, Terraform pour ne citer qu'eux.

Quand AWS se réinvente

Fin novembre s'est tenue à Seatle la grande messe d'AWS : le Re-Invent. Au programme de cette conférence l'annonce de nouveaux types d'instances (dont une dédiée au développement FPGA), de nouveaux services (intelligence artificielle, big data, bases de données, sécurité, outils).
Ce que nous retiendrons parmi les nouvelles offres phare :

  • X-Ray l'offre d'APM d'AWS permet d'analyser les performances des plateformes sur EC2, ECS et BeanStalk en fournissant une comparable à ce que propose AppDynamics par exemple.
  • Athena permet d'interroger des fichiers stockés dans S3 en SQL. Sans doute une réponse d'AWS au succés de BigQuery chez Google.
  • Snowmobile le camion qui se branche directement dans vos infrastructures. Avec cette offre AWS propose de transférer les données dans un camion spécialement équipé pour ensuite les intégrer dans les centre de données AWS.
  • Batch le service pour gérer l'exécution de vos Jobs

La liste complète des annonces est disponible en suivant le lien du titre. Retrouvez aussi toutes les vidéos des conférences de Re-Invent

AWS se met au sirop d'érable et au thé

Peu après le Re-Invent (dont nous avons parlé juste avant), Amazon a officialisé l'ouverture successive de deux nouvelles régions pour AWS : Le Canada et Londres.
Petite particularité au Canada car l'électricité fournie pour les centres de données est produite par des centrales hydro-électriques.
Bien évidemment, comme pour chaque nouvelle région, l'ensemble des services n'est pour le moment pas disponible. Les principaux éléments manquants sont les nouveaux services et types d'instances annoncés lors du Re-Invent. Si vous possédez un compte AWS et que vous avez besoin de présence à Londres ou au Canada, ces régions sont disponibles dans votre console.
Il s'agit désormais de 16 régions disponibles dans le monde, avec à chaque fois des zones de disponibilité bien séparées sur des profils de risque différents.

Quand la baleine mange la grenouille

Docker a récemment acquis la start-up française Infinit après une période de partenariat pendant l'année 2016. Les équipes d'Infinit ont développé une solution pour le stockage de données permettant d'agréger des sources de données hétérogènes en une seule entité. L'accès à ces données est garanti hautement disponible, sécurisé par un chiffrement de celles-ci. Le code de cette solution devrait être libéré prochainement, le travail restant à faire étant important.

Ansible fait la fête à Brooklyn

Au mois d'Octobre a eu lieu la conférence d'Ansible à Brooklyn. Au programme de celle-ci des tips and tricks, du déploiement dans le cloud, de l'agilité.
Vous retrouverez dans le lien ci-dessus l'ensemble des vidéos de cette conférence, ce qui vous permettra d'enrichir vos connaissances sur Ansible et d'être encore meilleurs lors de vos déploiements.

Quand Google porte un chapeau

La plateforme OpenShift Dedicated de Red Hat, solution facilitant le développement et le déploiement d'applications dans le cloud à l'aide de conteneurs, est désormais disponible sur Google Cloud Platform (GCP). Red Hat étend donc sa présence dans le cloud, ce service étant déjà disponible sur AWS, sans compter le partenariat dans le développement de Kubernetes. Cet article présente aussi un exemple d'application ainsi qu'un tutoriel pour utiliser ce service sur GCP.