Revue de presse de juin

CoreOS lance un nouveau système de stockage distribué

Baptisé Torus, ce système de stockage, qui en est encore à la phase de prototype, s’appuie fortement sur etcd pour gérer le mapping de ses données à travers l’ensemble des nœuds de stockage impliqués dans un cluster. Le but du projet est de fournir un système de stockage pour les architectures basées sur Kubernetes. Il est censé être facilement déployable sur une infra Kubernetes pour venir ajouter une capacité de stockage distribué aux différents Pod lancés sur le cluster. Encore jeune et en développement actif, ce projet est certainement à tenir à l’œil. Mais bien qu’il soit important à garder dans le radar, il est tout aussi important de noter l’accueil mitigé de la communauté pour un projet neuf, alors que d’autres comme Ceph ou GlusterFS auraient pu profiter des contributions des ingénieurs de chez CoreOS.

Comparatif technique Docker Swarm vs Kubernetes

Bien que datant de mars, cet article n’est apparu sur nos radars qu’en mai, honte à nous ! malgré cela, il nous paraît important de vous le partager, juste au cas où… Jeff Nickoloff nous offre ici un compte-rendu très détaillé de ses différents essais pour répondre à 3 questions sur Docker Swarm et Kubernetes : Peuvent-ils fonctionner à grande échelle ? Quelles sont leurs performances dans ces conditions ? Quel est le coût opérationnel pour réussir à en tirer parti ?

Comme pour tout benchmark, il convient de bien lire les petites lignes pour ne pas tirer de conclusions hâtives. Mais Jeff nous guide dans sa démarche et publie son banc de tests sur Github pour pouvoir reproduire ses tests. Extrêmement instructif.

Quand Hyper_ se penche sur Kubernetes

Ça donne le projet Hypernetes ! Hyper_ est un service Cloud orienté conteneurs, avec un accent fort mis sur la sécurisation des conteneurs gérés et leur isolation forte. Le projet Hypernetes fournit un chemin technique open-source pour faire tourner vos conteneurs directement sur des hyperviseurs. Chaque conteneur est ainsi géré comme une VM à part et bénéficie d’une isolation forte gérée par l’hyperviseur. De cette façon, plus besoin de créer et maintenir des VM intermédiaires, servant uniquement de base à vos déploiements de conteneurs. Cette première version s’appuie sur des composants de l’univers OpenStack pour certaines parties : Keystone pour l’authentification, Cinder pour le stockage et Neutron pour le réseau.

GitLab s’enrichi d’un registre Docker

Dans son parcours vers une expérience développeur complète et intégrée, GitLab ajoute, dans sa version 8.8, un Docker Registry intégré. Chaque projet a maintenant un nouvel onglet de gestion “Docker Registry”, aucune configuration additionnelle n’est nécessaire. Chaque projet peut alimenter son propre registre, les permissions sont gérées de façon centrale via GitLab et vous pourrez vous appuyer sur GitLab CI pour reconstruire des images en cascade si un lien de dépendance les unit. A vos updates.

Nouvelles fonctionnalités Amazon

L’offre ElastiCache d’Amazon Web Services supporte désormais l’export de cluster Redis vers un bucket S3, à condition que celui-ci soit dans la même région que votre Cluster.

Autre nouvelle intéressante, Amazon Aurora, la base relationnelle compatible MySQL, supporte maintenant la réplication inter-région. Voilà qui devrait vous ravir si la sauvegarde de vos données vous importe. 🙂 Au même titre que les buckets S3 cross-region, cette nouvelle caractéristique s’inscrit pleinement dans la mise en oeuvre d’infrastructure inter région. Votre infrastructure asiatique pourra ainsi bénéficier du même jeu de données que celle européenne.

Ansible 2.1

Ansible 2.1, première version majeure depuis le rachat de Ansible par RedHat, est sorti. Les nouvelles fonctionnalités de cette version portent sur 3 sujets principaux. Tout d’abord le support de Windows et d’Azure, avec de nouveaux modules pour enrichir les capacités de pilotage d’Ansible. En second vient Docker, avec de nouveaux modules plus spécialisés, permettant d’intégrer des déploiements Compose au coeur de vos playbooks. De cette façon vous pourrez préparer l’environnement technique de votre Docker Compose grâce à Ansible. Enfin, les modules d’automatisation de configuration de matériel réseau dont les tests ont débuté en février, passent en version stable : plus de 40 modules pour piloter Arista EOS, Cisco IOS, Cisco IOS-XR, Cisco NXOS, Cumulus Networks, Juniper Networks, Junos OS et OpenSwitch.

Zombies chez AWS et Lever OS

L’actualité relative aux solutions serverless est riche ces derniers temps. Il semblerait de par sa maturité, qu’AWS Lambda occupe une position de leader dans ce domaine. D’autant que leur communication sur le sujet a de plus le mérite d’être originale via notamment un guide de survie dans un monde apocalyptique. Vous y découvrirez un bel ensemble de l’écosystème AWS pour la mise en oeuvre d’applications dites serverless.

Du côté des solutions Open Source, nous remarquerons un article très intéressant écrit par le fondateur de la solution LeverOS. Celle-ci autorise la transformation d’une infrastructure on-premise en plate-forme de déploiement serverless orientée microservices, en tirant parti des technologies de l’écosystème Docker (Docker et Docker Swarm). Les fonctionnalités proposées vont de l’auto-découverte des services (via Consul) à la garantie d’une gestion transparente de la scalabilité. L’objectif assumé est de réduire la complexité d’administration de l’infrastructure, en permettant aux équipes de se concentrer sur le développement applicatif. Cette jeune alternative aux solutions propriétaires semble très prometteuse.